Monaco : le luxe à prix abordable

Capitale de la romance,  Monaco mariera son prince à la belle Charlène le 2 Juillet prochain.  Les échos de cette fête renverront une fois de plus l’image de luxe et de glamour de la Principauté.  Pourtant, derrière le strass, les paillettes et le très haut de gamme, Monaco sait aussi mettre le luxe à prix doux.

Destiné au marché Mice, le programme Monaco Meetings en fait la démonstration. Chère Monaco? C’est presque un scoop ! Monaco offre aussi une hôtellerie 3 étoiles et tient à le faire savoir.  Ainsi l’a voulu le Prince Albert II, tout comme il a souhaité (et obtenu) par empathie populaire qu’en 2009,  le Grand départ du Tour de France cycliste se fasse sur le Rocher.

Virage démocratique ou option marketing. Disons, mélange des deux et prise en compte de l’évolution du marché. Première marque mondiale de luxe,  la Principauté souffre en effet d’un excès de notoriété dans le très haut de gamme,  alors que,  comme le souligne Michel Bouquier, Délégué Général de la Direction du Tourisme et des Congrès, « luxe ne veut pas dire hors de prix, mais tout simplement excellence ».  Bien qu’associée au casino,  aux véhicules de luxe, aux limousines et à la vie flamboyante des nantis, Monaco ne serait donc pas plus chère que Londres ou Paris, voire même moins, si l’on s’en tient à l’offre de Monaco Meetings.

Comme quoi, il faut parfois réviser les idées toutes faites! Ce que s’emploient à faire, non seulement l’Office de Tourisme, mais aussi, la Société des Bains de Mer, le principal opérateur hôtelier du Rocher, ainsi que ses concurrents, mais aussi et surtout, le Grimaldi Forum Monaci, son palais des congrès high techs, ancré sur le front de met de Monte-Carlo, qui a brillamment fêté son dixième anniversaire l’an passé.

Ainsi, Monaco Meetings met-il, d’octobre à mars, le luxe à la portée des congrès et réunions d’entreprise avec un tarif en 3 et 4 étoiles, compris entre 120 et 200 euros la nuitée, soulignant par ailleurs que pour ce prix là, Monaco offre toute la programmation culturelle, l’évènementiel et l’animation d’une grande capitale. Les 10 134 professionnels venus de 28 Pays qui s’y sont retrouvés du 11 au 13 Novembre dernier à l’occasion de la première édition du MICS (Monaco International Clubbing Show) ne démentiront certainement pas. En marge des expositions, démonstrations et réunions qui s’y sont tenues au Grimaldi Forum sur plus de 10 000 m², plus de 33 soirées organisées sur les spots les plus branchés de la Principauté leur ont, en effet, permis de clubber durant ces trois jours jusqu’aux premières lueurs de l’aube.

Laisser un commentaire