Formation d’un capital, la méthode française

L’assurance vie ou le Livret A rencontrent une franche réussite dans l’Hexagone et ce, depuis longtemps. Les Français, qui préfèrent anticiper en économisant quelques sous petit à petit, y voient beaucoup d’avantages. Pourtant, une prise de distance est perceptible depuis plusieurs mois vis-à-vis de ces placements. Qu’en est-il vraiment ?

Concentrons-nous sur le Livret A

Le Livret A a considérablement fait parler de lui ces récents mois puisqu’il a en premier lieu été possible de mettre de côté substantiellement plus via une augmentation du plafond de dépôt ouvrant de nouvelles perspectives à des Français qui ont ensuite remarqué à leur grand désarroi une baisse importante du taux. Ce taux est porté à ce jour à moins de 1,30%, ce qui représente une donnée record.
Toutefois, même face à cette baisse, les habitants de l’Hexagone restent largement en faveur du Livret A. Ils seraient ainsi plus de la moitié à vouloir maintenir ce mode d’investissement qui comporte beaucoup intérêts.
Effectivement, le Livret A est à la portée de tout le monde sans différenciation de ressources et n’exige aucune dépense au moment de sa signature ou de sa clôture. Celui-ci n’est également pas imposable et donne la possibilité de débloquer l’argent déposé sans attendre.

Qu’en-est-il de l’assurance vie ?

L’assurance vie a fait face à des moments complexes l’année dernière avec une décollecte notable et un regain d’intérêt frappant pour les livrets. Cependant, il y a fort à gager que la diminution notable du taux de rendement de ces livrets inverse la tendance. D’ailleurs, une reprise a déjà été constatée depuis le mois d’avril avec de belles perspectives pour plus tard.
On a en effet constaté que les métropolitains retiraient de l’argent de leur livret cet été, ce qui s’explique par un besoin immédiat de capital pour régler les dépenses correspondant aux vacances mais également par une profitabilité moins attractive.
Nous notons alors que l’assurance vie demeure encore une alternative attractive pour des besoins de paiement ou pour tout modestement prévoir demain.