La retraite qu’est ce que c’est ?

La retraite ou la retraite de base est la compensation que perçoit tout travailleur ayant cotisé à une caisse sociale ou une mutuelle durant les années pendant lesquelles il a été actif sur le plan professionnel. Cette retraite de base est obligatoire pour tout travailleur déclaré.

Le système pour salariés et fonctionnaires
Les personnes exerçant dans ces deux secteurs sont régies par le système standard c’est-à-dire l’assurance vieillesse et la sécurité sociale. Pour les travailleurs non indépendants et les fonctionnaires, la caisse de base est la CNAV soit la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse. Les personnes travaillant dans le secteur public peuvent jouir de la retraite complémentaire ou Ircantec en plus de la pension de la retraite de base. Pour ces mêmes fonctionnaires, qu’ils soient civils ou encore dans les forces armées, le RAFP ou Retraite additionnels de la Fonction publique est aussi disponible. Outre ces retraites pour le secteur public, le secteur privé propose aussi des retraites complémentaires afin de ne pas léser leurs travailleurs. Ces avantages sont l’Arrco ou Association pour le Régime de Retraite Complémentaire, destinée au simple salarié et l’Argic ou institution de retraite pour les cadres.

L’avantage des retraites complémentaires
Qu’il soit indépendant, salarié ou fonctionnaire, chaque personne bénéficie d’une retraite de base. La seule différence entre ces trois statuts se trouve dans les deux derniers qui bénéficient des retraites complémentaires. Les travailleurs indépendants ne pourront jouir de ces avantages qu’en souscrivant à une assurance personnelle. C’est uniquement de cette manière qu’ils pourront espérer avoir un peu plus que la pension qu’ils vont recevoir avec la retraite de base. Il est donc conseillé d’opter pour une assurance privée afin de couvrir les lacunes du système de base. De nombreux établissements accompagnent les actifs dans cette démarche parfois compliquée. L’Association Agipi a notamment créé un site sur la retraite pour informer les internautes curieux et intéressés.

Et une retraite au Portugal ?
Pourquoi ne pas envisager une retraite à l’étranger en Europe ?
Tout en gardant les avantages Français, il est possible de s’établir dans certains pays d’Europe en bénéficiant d’avantages fiscaux. Le Portugal offre par exemple une exonération d’impôts pendant 10 ans sur les pensions de retraites. Certains professionnels peuvent vous aider. Par exemple, Portugal-Immobilier sur le sujet de la retraite au Portugal offre des consultations gratuites et vous livre toutes les informations nécessaires.

Assurance-vie : le placement préféré des français

Après plusieurs années difficiles, en 2013 on a pu constater un nouvel engouement pour l’assurance-vie. L’Association Française de l’assurance évoque 10,3 milliards de placements effectués pour toute l’année. Alors que les français vidaient leurs livrets durant les années difficiles jusqu’en 2012, désormais les assurés reviennent en force. Ils délaissant la concurrence de l’épargne classique qui ne rémunère que très peu désormais (2,8% en 2014 pour les fonds d’assurance-vie en euros), et se tournent naturellement vers les assurances-vie, plus rentables et plus sûres. Le contexte général n’est toutefois pas à la hausse, les marchés financiers subissant un ralentissement général.

assurance-vie
source : Agipi

Des chiffres très impressionnants

Si 2013 affole déjà, en 2014, c’est une véritable explosion ; la Banque de France avance le chiffre de 9,2 milliards d’euros de flux d’épargne drainé par les assurances-vie, au cours du seul deuxième trimestre de cette année. Ce n’est pas autant que le premier trimestre, avec un chiffre impressionnant de 14,1 milliards d’euros, mais cela reste très important en regard du contexte général. On remarque aussi une progression importante vers l’épargne contractuelle, avec un montant trois fois plus important sur le premier semestre 2014 (7 milliards d’euros) par rapport à la même période en 2013 (2,4 milliards d’euros).

Quelques éléments qui expliquent cette tendance

C’est un effet qui peut surprendre, mais qui trouve son explication dans plusieurs événements récents. La revalorisation de certains actifs, notamment. Mais aussi en raison de l’effet dévastateur qu’a provoqué l’annonce de la baisse de rendement du taux du livret A, dès la fin de l’été. Le plan d’épargne logement est aussi en forme, toutefois il faut rester prudent ; en effet, l’épargne globale, elle, a diminué par rapport au début de l’année, signe que les français se tournent vers des valeurs et plans refuge mais qu’ils n’hésitent pas à délaisser d’autres plans d’épargne comme le livret A. Comme dit plus haut, les marchés financiers sont relativement ralentis de façon générale ; on ne saurait donc prédire avec certitude les résultats futurs mais on notera la tendance actuelle.

Qui est le meilleur dev de France ?

meilleur dev de france

meilleur dev de franceLe 15 mai prochain se déroulera le concours du meilleur dev de France au 42, la nouvelle place forte du numérique, fondée par Xavier Niel.

ITG, spécialiste du portage salarial, statut idéal pour les développeurs freelance, sera aux côtés du parrain de l’évènement, pour soutenir les 1000 développeurs, venus pour remporter le titre de 10 000 euros.

Un concours, mais aussi des conférences

En parallèle de ce concours, des conférences sont également prévues, avec les interventions des dirigeants Facebook, Autolib Google, EBay, ou encore BFM Business. Ces intervenants viendront ici, partager leur vision du secteur et de sa transformation.

Grâce à ces conférences et à l’affluence des développeurs, le concours du meilleur développeur de est devenu un évènement de grande envergure, dans le paysage numérique français.

Selon le président d’ITG, intervenant à l’occasion, l’autonomie est importante pour les développeurs. Cette indépendance leur permet de pouvoir librement proposer leurs services, sans avoir affaire à des lourdeurs administratives, parfois insurmontables. De plus, avec ITG, les développeurs intègreront un réseau porteur, pour le développement de leur activité.

Plus d’informations :

http://www.itg.fr/portage-salarial/les-actualites/ITGpartenaireMeilleurDeveloppeurdeFrance

http://lemeilleurdevdefrance.com/

Le monde du spectacle est en pleine mutation

Les représentations, les concerts, avec l’avènement des supports modernes qui les diffusent, subissent parfois une exploitation abusive qui peut engendrer un préjudice pour les créateurs et exploitants.

Le marché noir est un phénomène qui nuit au bon rendement des productions réalisées.

Nous allons nous pencher sur cet épineux problème qui empoisonne les artistes et qui peut léser certains acheteurs de billets ou places trop crédules.

Qu’est-ce que le marché noir ?

Prenons un exemple afin de mieux comprendre en quoi consiste le marché noir, et les conséquences qu’il peut engendrer.

Un spectacle ou concert est programmé sur les sites spécialisés dans ce type d’événement, l’information est relayée par les radios et médias divers, la billetterie est lancée, l’engouement bat son plein, les places sont quantifiées et limitées par la capacité d’accueil de la manifestation.

Devant la frénésie provoquée par certains groupes de rock ou la notoriété de certains artistes, certains flairent le bon coup et achètent un grand nombre de places dans le but de les revendre à prix d’or, le nombre étant limité, cet acte constitue la base du marché noir, activité illicite et répréhensible.

Ce phénomène très répandu contribue malheureusement à une flambée des prix qui profite aux seuls acheteurs de grands volumes, qui tirent de la vente délictueuse, de gros bénéfices au détriment des acheteurs pénalisés par ce procédé, toute la chaîne de production de l’œuvre ou du spectacle étant lésée, l’auteur, le producteur ne récupérant rien de la juteuse transaction.

Que faire pour contrer ce problème ?

La première solution qui paraît évidente est de ne pas acheter de billet en dehors des réseaux officiels, l’achat frauduleux peut être préjudiciable, l’acheteur peut être victime d’une arnaque si le billet est faux, le prix peut également être prohibitif.

Une solution simple consiste à se renseigner auprès d’un site spécialisé dans ce domaine, le site levraibillet peut vous apporter toutes les précisions nécessaires ainsi que les informations que vous recherchez concernant la régularité de la vente des billets que vous prospectez, mais aussi de prendre conscience des conséquences du marché noir.

Vous pourrez grâce au site levraibillet.fr acheter vos places de concert ou votre billet pour assister à un spectacle en toute sérénité.

Pourquoi offrir des fleurs en nombre impair ?

Pourquoi offrir des fleurs en nombre impair ? C’est une tradition qui perdure : les fleurs s’offrent en nombre impair. Si si regardez bien, même Wikipedia en parle ! Mais que les anticonformistes se rassurent, la règle n’est pas immuable. Surtout que quand il s’agit de savoir pourquoi, difficile de trancher catégoriquement.

Par harmonie
La cause la plus répandue serait esthétique, sans réelle symbolique. Un bouquet composé d’un nombre pair de fleurs serait trop symétrique quand un bouquet de trois, cinq ou sept fleurs remplit un vase de façon plus élégante. C’est une question d’harmonie, un fleuriste utilisant rarement un point central dans une composition. Généralement, cette tradition se poursuit en-dessous d’une dizaine de fleurs, quand les roses peuvent être comptées à vue d’œil. Au-delà, l’importance est moindre car le vase sera, de toute façon, rempli.

Par amour
La superstition voudrait elle que l’on offrir des roses par nombre impair pour prouver que le bouquet n’est destiné qu’à une seule personne : impossible de le diviser en un nombre égal de fleurs pour en faire deux bouquets.
Plus romantique mais pas plus prouvé, l’homme conserverait une des fleurs du bouquet, généralement pour l’accrocher à sa boutonnière, en guise de partage du sentiment évoqué. Quand elle se fane, c’est qu’il est temps de renvoyer un nouveau bouquet.

Par classe
En remontant plus loin dans l’histoire, il semblerait que cette tradition soit purement française. A l’époque, offrir un nombre impair de roses était un moyen de prouver que les fleurs n’avaient pas été achetées sur le marché mais provenaient bien d’un fleuriste. En effet, il semblerait que les marchés ne vendaient les roses qu’en nombre pair et que les magasins de fleurs utilisaient cette astuce pour s’en démarquer.

Jamais en nombre pair ?

Pour certains superstitieux, les fleurs ne s’offrent en nombre pair que pour les enterrements. Ce serait donc un signe qui porterait malheur. La signification d’un bouquet de onze fleurs peut être encore différente puisque la douzième rose serait la personne à qui le bouquet est offert. Enfin, offrir douze roses serait un signe de remerciements, vingt quatre roses être galant et il faudrait trente six roses pour avouer son amour.

Si vous souhaitez le voir par vous même, il est toujours possible de vous faire livrer un bouquet !

Les stations balnéaires de Tunisie

Avec ses 1250 km de côtes, la Tunisie constitue une destination balnéaire par excellence. Des milliers de touristes choisissent la Tunisie pour ses belles plages, et ses 11 stations balnéaires.

Choisir sa station balnéaire à Tunisie

Lors d’un séjour à Tunisie, le choix de la station balnéaire peut s’avérer difficile. Le pays compte tellement de belles plages qu’on hésite souvent longtemps avant de faire un choix. En fait, tout dépend d’abord de ce que l’on recherche. Certaines stations se trouvent plus proches de l’aéroport, tandis que d’autres sont plus éloignées. En outre, il faut également se renseigner sur le taux de fréquentation de chaque station. Celle de Hammamet est par exemple très prisée par les touristes en mois de juillet et août. Ainsi, pour profiter tranquillement des belles plages d’Hammamet, il est préférable d’y venir en mois de septembre. Le climat est par ailleurs un autre facteur qui va déterminer votre choix.

Des sites d’agence de voyage sont souvent de bon conseils et permettent de comparer les prix.

Les plus belles stations balnéaires de la Tunisie

Une des plus belles stations balnéaires de la Tunisie se situe à 3h de route de la ville de Tunis, il s’agit de Tabarka. Se trouvant au pied de montagnes, cette station est avant tout appréciée pour son calme, elle est encore préservée du tourisme de masse. Puis, Hammamet fait aussi partie des plus célèbres. Celle-ci se trouve à proximité de l’aéroport, à juste une heure de cette dernière. La station a déjà été aménagée pour accueillir les milliers de touristes qui y viennent chaque année pour profiter du soleil et des plages. On peut ainsi y retrouver des terrasses à cafés ouvertes ou encore plusieurs boutiques. Les touristes viennent aussi au Port el Kantaoui qui est à seulement 7 km de Sousse. Celle-ci attire les touristes en toute saison avec sa merveilleuse plage au nord de sa marina. Enfin, un séjour à Djerba est également incontournable. Elle est notamment appréciée pour son authenticité. Les touristes qui y viennent ont un large choix d’activités, entre farniente et activités sportives en passant par les découvertes des souks et autres sites intéressants. Certains choisissent d’aller dans des clubs pour profiter des deux aspects en se laissant guider par les animateurs.

Les activités dans les stations balnéaires de la Tunisie

Les stations balnéaires de la Tunisie invitent à la détente, mais aussi à diverses activités sportives. Vous pouvez y trouver nombreux parcours de golfs. Ceux qui préfèrent les sports nautiques ne sont pas en reste, on peut pratiquer de la plongée à Tabarka ou encore à Monastir. Les amateurs de pêche sous marine trouveront leur joie dans les îles de Kerkennah. Après une journée bien remplie, les noctambules continueront leur soirée dans les boîtes de nuit installées dans nombreux quartiers de chaque station. Mais on connaît aussi la Tunisie pour ses nombreux casinos. Les plus réputés sont ceux de Djerba et d’Hammamet. Dans tous les cas, un séjour à Tunisie ne risque pas d’être ennuyeux.

Les remparts de Dubrovnik

Les remparts du Dubrovnik, datant du 12e siècle, donnent un certain caractère à cette charmante ville. Si les Croates peuvent être fiers d’une chose, ce serait sans doute ce majestueux monument médiéval, ayant su résister à l’épreuve du temps.

Des édifices riches en histoire

Les historiens suggèrent que le plus ancien système de fortifications autour de la ville était probablement des palissades de bois, mais il s’agit d’une simple hypothèse. Ce qui est certain, c’est que les premiers travaux de construction auraient été entrepris durant le 12e siècle. La majeure partie des murs existants et des fortifications actuelles ont été construits au cours des 14e et 15e siècles. Cependant, les remparts ont été continuellement étendus et renforcés jusqu’au 17e siècle. À l’est, le vieux port est protégé par la digue, Kase. Elle a été construite en 1485 par Paskoje Milicevic pour se préparer contre une éventuelle attaque maritime. Les fentes de chaque côté se terminent par des barrières flottantes, comprenant 180 troncs d’arbres reliés entre eux par des chaînes.

Des monuments de caractère

Quel meilleur moyen de faire la découverte de cette cité que par une promenade le long de ces remparts ! Il s’agit d’une expérience unique et aussi d’un exercice physique parce que ce parcours prend environ 45 minutes de marche. Après avoir visité le vieux port, on arrive sur la Forteresse de Saint-Jean. Destinée à protéger le port et la ville du côté sud-est, elle a été construite au 14e siècle sur l’emplacement d’une forteresse beaucoup plus ancienne. Des modifications ont été aussi apportées sur le monument durant le 16e siècle. Il abrite aujourd’hui un musée maritime. En continuant de marcher le long des murs perchés sur les falaises abruptes et s’étendant sur 800 mètres, le prochain arrêt est le bastion au sud-ouest. Les 300 premiers mètres protègent Pustijerna, l’un des plus anciens quartiers de Dubrovnik. Une petite ascension emmène au sommet des murs au sud, où la plus ancienne colonie s’était autrefois implantée. Pour s’en convaincre de la beauté exceptionnelle de cette ville, séjourner en Croatie est vivement recommandé.

D’autres sites à découvrir

Lorsque la visite dans la vieille ville arrive à ses termes, l’idéal serait de poursuivre la prochaine étape vers d’autres endroits comme les îles aux alentours de Dubrovnik. Le Vieux-Port est le point de départ pour visiter les îles principales de Dubrovnik ainsi que des lieux à proximité de la ville. Ces endroits sauraient émerveiller les visiteurs avec leur beauté frappante. Bref, quand vous apprenez à connaître Dubrovnik dès la première fois, vous constatez combien elle est encore vivante, tout en sachant qu’elle date de plusieurs centaines d’années. Pourtant, elle vit toujours dans toute sa splendeur jusqu’à aujourd’hui. Il ne vous reste plus qu’à réserver un hôtel en Croatie. Ce n’est pas pour rien que Dubrovnik est surnommée la « perle de l’Adriatique ».

Les femmes font plus attention à leur vie privée sur Internet que les hommes

Une étude a montré que le temps passé sur Internet par les hommes et les femmes en Europe est quasiment identique.

Des différences d’usages sont toutefois à noter : L’activité des femmes sur les réseaux sociaux est plus importante que celle des hommes, elles envoient plus de sms et sont plus actives sur les sites e-commerce.

Elles font cependant bien plus attention à leur privée dans chacune de ces activités.

Fin février 2013, Kaspersky Lab (éditeur de l’antivirus Kaspersky internet Security 2013 ) et OpinionWay ont mené une étude qui montre que parmi les femmes françaises de 25 à 30 ans, 83% se connectent au moins une fois par jour à Facebook soit 5% de plus que les hommes du même âge.

Un écart identique existe pour le nombre de connexions journalières (6,1 pour les femmes contre 5,6 pour les hommes)

Il est par contre plus difficile de dire si l’engouement pour les nouvelles technologies est plus fort chez les hommes ou chez les femmes.

La facilité qu’apportent les technologies dans certaines activités sociales et dans certaines activités du quotidien est particulièrement appréciée par les femmes

Une vie privée plus protégée

Quand il s’agit de la protection de la vie privée sur les réseaux sociaux, les femmes sont plus prudentes que les hommes.

A titre d’exemple, les messages privés sur Facebook sont l’unique moyen de communication de 67% des femmes contre 48% pour les hommes.

En ce qui concerne les changements réguliers de mots de passe, les hommes sont majoritaires avec 48% contre 42% des femmes et ils sont également plus au fait de l’actualité technologique que les femmes.

Les e-mails malveillants ciblent majoritairement les hommes. En effet, 42% d’entre eux reçoivent fréquemment ce type de courriel alors qu’elles ne sont que 34% à en être la cible.

Les femmes craignent plus que les hommes (45% contre 41%) d’être victime d’une attaque et elles sont également plus prudentes. Ces 2 facteurs peuvent expliquer pourquoi il y a de telles différences dans les chiffres.