Assurance-vie : le placement préféré des français

Après plusieurs années difficiles, en 2013 on a pu constater un nouvel engouement pour l’assurance-vie. L’Association Française de l’assurance évoque 10,3 milliards de placements effectués pour toute l’année. Alors que les français vidaient leurs livrets durant les années difficiles jusqu’en 2012, désormais les assurés reviennent en force. Ils délaissant la concurrence de l’épargne classique qui ne rémunère que très peu désormais (2,8% en 2014 pour les fonds d’assurance-vie en euros), et se tournent naturellement vers les assurances-vie, plus rentables et plus sûres. Le contexte général n’est toutefois pas à la hausse, les marchés financiers subissant un ralentissement général.

assurance-vie
source : Agipi

Des chiffres très impressionnants

Si 2013 affole déjà, en 2014, c’est une véritable explosion ; la Banque de France avance le chiffre de 9,2 milliards d’euros de flux d’épargne drainé par les assurances-vie, au cours du seul deuxième trimestre de cette année. Ce n’est pas autant que le premier trimestre, avec un chiffre impressionnant de 14,1 milliards d’euros, mais cela reste très important en regard du contexte général. On remarque aussi une progression importante vers l’épargne contractuelle, avec un montant trois fois plus important sur le premier semestre 2014 (7 milliards d’euros) par rapport à la même période en 2013 (2,4 milliards d’euros).

Quelques éléments qui expliquent cette tendance

C’est un effet qui peut surprendre, mais qui trouve son explication dans plusieurs événements récents. La revalorisation de certains actifs, notamment. Mais aussi en raison de l’effet dévastateur qu’a provoqué l’annonce de la baisse de rendement du taux du livret A, dès la fin de l’été. Le plan d’épargne logement est aussi en forme, toutefois il faut rester prudent ; en effet, l’épargne globale, elle, a diminué par rapport au début de l’année, signe que les français se tournent vers des valeurs et plans refuge mais qu’ils n’hésitent pas à délaisser d’autres plans d’épargne comme le livret A. Comme dit plus haut, les marchés financiers sont relativement ralentis de façon générale ; on ne saurait donc prédire avec certitude les résultats futurs mais on notera la tendance actuelle.

Laisser un commentaire